Les 888 “Musiques Sans Titres”

L’adage dit la qualité plutôt que la quantité.

Mais est-ce bien ainsi que les choses fonctionnent ? En vérité, la quantité est parfois nécessaire, plus encore qu’un degré de qualité qui s’avère bien plus fluctuant que ce que l’on veut bien admettre. Par exemple, votre assiette de haricots verts ne vous conviendra si vous avez seulement 1 gramme de légumes, peu importe leur qualité.

Quand il s’agit de se remplir l’estomac, qualité et quantité vont de pair. En relation inverse ? Et bien selon les mots immortels : “ça dépend”.

L’acte de se sustenter est un besoin physiologique fondamental, et nul ne saurait s’en dispenser. On peut en circonscrire précisément les tenants et aboutissants, telle quantité de tel produit, avec tel degré minimal de qualité, pour permettre de répondre à tel ou tel besoin du corps. La fabrication de ces aliments est aussi intégrée dans un système complexe mais aux règles précises et indépassables.

Peut-on composer trop ? Peut-on composer trop vite ?

On compose certainement trop vite au goût de certains, parfois même du sien. Dmitri Schostakovitch avait eu ce mot concernant la composition du Second Trio pour piano : “j’écris trop vite, une fois encore”[1]. être compositeur, c’est souvent se sentir coupable de ce genre de facilités, mais également se sentir désespéré de la situation inverse : le fameux “blocage”.

“But the filthy habit is strong and i’m composing too fast, yet again.”

From a letter to Vissarion Shebaline, cited in Solomon Volkov “Shostakovich and Stalin: The Extraordinary Relationship Between the Great …”
https://books.google.fr/books?id=x__ntDIlYGYC&lpg=PT187&ots=Jkj_EXsqb2&dq=shostakovich%20i’m%20composing%20too%20fast%20yet%20again&hl=fr&pg=PT186#v=onepage&q=shostakovich%20i’m%20composing%20too%20fast%20yet%20again&f=false

Le syndrome de la page blanche, la crampe de l’écrivain, les noms abondent. Ils sont souvent liés à une idée de manque d’inspiration comme d’autres manqueraient de calcium ou de fer, etc…

L’inspiration, c’est une des pierres d’achoppements de la création artistique : tout le monde aimerait en avoir, tout le monde semble en manquer, tout le monde souhaiterais comprendre comment ça marche, et personne n’arrive vraiment à la définir.

En fait, à quel point a-t-on vraiment besoin d’inspiration pour créer ? Est-ce que c’est comme le sport cela s’entretient ?

Bien des personnes hautement qualifiées dans l’historie de la musique ont insisté

Composer beaucoup n’a pas la même signification quand on parle Bach tenu de produire une cantate hebdomadaire, et laissant parler le torrent soutenant ses longues improvisations ou quand on parle de Webern ciselant sans relâche des miniatures sonores aux reflets cristallins.

NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
1ad libitumpartition semi-ouverteavant-garde / conceptuel05/07/2022presque une plaisanterie, ce qui en fait tout le sérieuxnotice
22 pianospartition standardmoderne01 au 23/07/2022pièce standard, plutôt mécanisante,
centrée sur des boucles superposées
vidéo
3hautbois, basson, pianopartition standardmoderne (ligetien ?)01/07/2022 au 05/05/2022trio composé par blocs, harmonie post tonale, effet de variations rythmiquesvidéo
4violoncelle, synthétiseur de sinusoïdespartition standardmoderne1er juillet 2022
08 Mai 2023
style modale avec inflexions chromatiques, plusieurs ruptures motiviques, harmonies par quintes et septièmesvidéo
5
6
7
8
9
10
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
NuméroEffectifTypeStyleDateCommentaireLiens
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80